Se connecter
News
L'interview #4 : Vincent RENOU

L'interview #4 : Vincent RENOU

il y a 2 semaines

Toute l'association

Aujourd'hui, nous retrouvons pour cette nouvelle interview, un coach senior de l’USB. Il est jovial et aspire une bonne humeur communicative ce n’est autre que Vincent B… Renou ! Plus connu sous le nom de Roni, il nous présentera ses objectifs pour la saison à venir, nous parlera de son vécu et bien évidemment c’est bien connu, Roni est toujours dans les bons coups donc il aura quelques anecdotes à nous ressortir. Bonne lecture à tous !

L'interview #4 : Vincent RENOU

Bonjour Vincent, peux-tu te présenter ? (parcours, personnalité,..)

Bonjour, je m’appelle Vincent Renou, j’ai 34 ans à la fin du mois de janvier.

J’ai commencé le football en septembre 1991, à l'âge de 5 ans et demi à Mûrs-Erigné.

J’ai joué dans toutes les catégories de jeunes et seniors, je suis parti lors de la saison 2007/2008 à la Séguinière car je vivais sur Cholet mais l’esprit des mauges est particulier et je suis revenu en 2008 à Mûrs-erigné pour signer à L’USB lors de la saison 2015/2016 et j’entame ma 5ème saison au club.

As-tu un surnom ? Si oui pourquoi ?

Lors de ma dernière saison en U18 B, je jouais attaquant en 3ème division, on jouait à 10h30 le dimanche, c’était vraiment dur de jouer à cette heure-là, je ne courais pas beaucoup (c’est encore le cas maintenant) mais je marquais beaucoup de buts comme un renard des surfaces, on m'a surnommé RONALDO (le brésilien).

Mon surnom actuel est né en 2014, on a acheté notre short et je l’ai floquer RONI diminutif de RONALDO. Ce surnom est devenu tellement culte qu’il y a des personnes à L’USB qui pensaient que RONI était mon prénom.

Actuellement coach de l’équipe 4 depuis plusieurs saisons, quelle est ton bilan ?

C’est ma 4ème saison en tant que coach, au départ c’était une idée de Vincent Bailloux mais je pense que cela arrangeait Momo Boré (coach de l’équipe 3 à l’époque) que je m’occupe de l’équipe 4.

Je suis fier de mon bilan. La 1ère année, on est descendu mais le groupe en 4ème division était vraiment compliqué, la 2ème saison a été vraiment difficile car dernier en 5ème division mais je n’ai pas lâché car je savais que la génération des U17 qui montait en seniors regorgeait de quelques pépites…

Nous sommes montés la 3ème année avec une belle équipe de pépites et la saison dernière on s'est maintenu facilement et je suis sûr qu’on va se maintenir encore cette saison.

Tu as donc été joueur et maintenant coach, dans quel domaine prends tu le plus de plaisir?

Je prends du plaisir à faire les deux, coacher et jouer mais c’est compliqué car il faut montrer l’exemple ou faire de bonnes touches… (Rire)

 

Quelles sont tes objectifs pour cette saison ?

L’objectif est le maintien. On doit rester en 4ème division, c’est important pour garder les U17 qui vont monter en seniors.

J’ai déjà cru entendre une anecdote parlant d’une frappe avoisinant le milieu de terrain, peux-tu nous en dire plus ?

Quel souvenir incroyable ! A domicile, à Mûrs-Erigné (j’ai toujours la convocation papier chez moi), on approchait de la fin de la saison et l’équipe 3 ou je jouais habituellement était en difficulté, les coachs ont décidé de la  renforcer avec 1 ou 2 joueurs des équipes supérieurs et moi j’ai donc été convoqué avec le groupe 1.

J’ai arrosé ça le vendredi soir avec les gars mais le samedi soir je me suis couché comme une poule, arrivé au stade à 13h pour voir jouer les copains et ensuite direction le vestiaire à 14h, causerie du coach...Micka Boussion, échauffement avec Max Chatillon et début du match. J’ai vu la première mi-temps du banc de touche et au retour des vestiaires je pars m’échauffer 15 mn, juste avant d’entrer en jeu, mon dirigeant me donne une gorgée de gnole et je rentre arrière droit côté banc. Peu de temps après mon entré, le gardien adverse fait une relance au pied a son latéral au niveau du milieu de terrain, mon coach me dit d’aller le contrer, je récupère le ballon et d’une frappe surpuissante (au niveau de la ligne médiane) je lob le gardien... grâce au vent. Il y a eu un bruit sourd, les copains qui étaient à la buvette ont explosés de joie, moi pris de panique je ne savais pas quoi faire comme célébration, j’ai donc mis mon maillot sur ma tête et toute l’équipe m’a sauté dessus !! Max Chatillon, le gardien, n’a jamais couru aussi vite.

As-tu des anecdotes à nous raconter au sujet du club ou des joueurs ?

Des anecdotes à raconter, ça ne manque pas. Des James Joyce après les déplacements ou les vendredis soirs, je vais citer Antoine Brossier...dit la Brosse , on pourrait écrire un livre avec ses anecdotes.

Si tu devais décrire le club en un mot, ce serait lequel et pourquoi ?

C’est un club familial mais avec un niveau d’exigence élevé. Il faut continuer à faire progresser les jeunes et garder ce niveau mais ne pas oublier de passer des moments de convivialités, cela est compatible !

Quelles a été ton meilleure moment footballistique en tant que coach et joueur ?

Il y a d’abord ce but en DRH forcément mais il y a aussi ma victoire en coupe corpo avec l’ASPTT d’Angers et un certain Romaric Brétignol (ancien joueur de l’USB). On n’était pas favori et on gagne 1 à 0. Je me souviens de l'après match avec toute l’équipe qui a été assez mouvementé.

Serais-tu me dire une qualité et un défaut te concernant ?

Ma principale qualité, c’est écouter les conseils. Lors de ma 1ère saison de coach, si je n’écoute pas Momo Boré, je suis numéro 10, capitaine et tireur de pénalty.

Citer un défaut, cela est compliqué. Je suis presque parfait mais un poil traînard.

Ce que tu voudrais améliorer dans ton équipe ?

C’est compliqué car je n’ai pas la même équipe tous les dimanches, si je devais améliorer quelque chose, c’est inciter les joueurs à me payer chacun une bière.

As-tu un objectif à long terme en particulier à Beaufort-en-Vallée ? Devenir président ?

J’aimerais devenir président et remplacer Patrice la saison prochaine, je sais que cela lui ferait plaisir mais il est parfait dans ce rôle donc je lui laisse la place qu’il occupe parfaitement.

Je veux continuer à faire grandir le club avec tous les autres bénévoles qui sont présent toute la semaine et chaque week-end.

Ton club de foot préféré ?

Sans hésitation, les Corinthians de Sao paulo, quelle ferveur autour de l’équipe ! J’ai eu la chance d’aller voir 3 matchs, quelle ambiance… pendant tout le match les supporters encouragent l’équipe et restent debout.

Une personne qui t’inspire ?

Je vais citer les anciens, Ludo Jubault et Eric Biotteau. Ils sont là tous les dimanches sauf quand ils font leurs week-end entre copains, mais sinon ils sont toujours présents et motiver. #LeKopDeLaButte

Tu préfères le samedi ou le dimanche soir ?

Le dimanche soir sans hésitation… je suis le gardien du stade le dimanche. J’arrive le 1er et je repars le dernier !

Peux-tu me citer quelques-unes de tes « pépites » ?

Je vais en citer 4. Florian Ledeist, Antoine Brossier, Nathan Hermiteau et Thomas Robert, on a passés des moments inoubliables sur et en dehors des terrains.

Si tu devais citer une personne du club, ce serait ?

Je vais citer 2 dirigeants. En 1er, Christophe Couannet, mon dirigeant. Il vient tous les dimanches de Noyant alors qu’aucun de ses enfants ne jouent au club et le 2ème, c’est Dominique Gilet. A l’époque, il était toujours ok pour aller au James Joyce ou au kebab en rentrant de déplacement avec l’équipe 1. Quel courage !!

Un copain de buvette ?

Momo Boré et Vincent Bailloux. Devant une petite “gamelle” ont parlent de tout.

France ou Brésil ?

Rio de Janeiro pour les vacances évidemment. Passer s’est journée à la plage en sirotant des caipirinhas et regarder les filles jouer au foot en string, c’est magique…

Le fêtard du club c’est ?

Olivier Nay. Il a 20 ans dans sa tête mais le dimanche c’est difficile de courir avec peu de sommeil.

Le plus sage du club c’est ?

Jeff Berthelot est pour moi le plus sage, il a toujours bu que 2 bières le dimanche mais il est toujours présent au besoin.

Une préférence entre la Despé / bière de Noël ou bien bière classique ?

La despé pour moi c’est la meilleur bière. Je tiens à remercier Ludo Carré qui gère les bières auprès de nuance, il fait un super boulot !

Le plus technique ?

J’adore le jeu de Simon Flecheau, futur pépite mais entre aller à nuance et l'entraînement, il a choisi d’aller boire des bières.

Celui qui met l'ambiance dans ton vestiaire ?

Laurent Duval met l’ambiance dans le vestiaire mais il fait de la soudure le dimanche matin et à souvent les yeux rouges à l’heure du rendez-vous.

Le plus gros chambreur c’est ?

Jon Bouldet. C’est un disciple à Basile Guillemet mais je pense que l’élève va bientôt dépasser le maître.

Parles-tu plusieurs langues ?

Je parle surtout croate le dimanche et je pense que certains joueurs ne comprennent pas les consignes du coup.

La personne qui doit changer de look ?

Pan Pan des princes de l’amour. Justin Timberlake comme dirait les chatons de l’émission, j’ai nommé Enzo Hardouin. Il confond le stade avec un rendez-vous pour un shooting photo.

Le joueur qui ne comprend jamais tes consignes ?

En faite, un seul joueur comprend mes consignes, c’est Anthony Flecheau. Tu restes devant la défense, tu ne cours pas, tu joues de la tête et frappe de loin à l'occasion. C’est bien appliquer, surtout ne pas courir (rire).

La personne avec le meilleur déhanché ?

Benjamin Foin, les “chatons” du boléro en parlent souvent sur Angers.

Celui qui doit changer de sport ?

D’après le journal l’équipe Matthieu Breton va intégrer l’équipe de France de pétanque.

Une musique à conseiller ?

MACKLEMORE & RYAN LEWIS - CAN'T HOLD US, c’est ma musique au James Joyce.

Une série/film  à conseiller ?

Le film bienvenue chez les ch’tis.

Une destination de vacances ?

Sans hésitation, Rio de Janeiro.

Pour finir, un conseil à donner au plus jeunes qui seraient susceptible d’intégrer ton équipe ?

Pour intégrer l’équipe 4, il faut 2 choses: parler croate et aimer la bière. Plus sérieusement, jouer en équipe 4, ce n’est pas une honte. J’ai relancé des joueurs depuis plusieurs années... Grégory Pourre, Matthieu Breton, Yohan Khennouf et le dernier en date, c’est Geoffrey Chasles !

As-tu quelque chose à rajouter ?

Je suis heureux à L’USB. Je remercie tout le monde pour l’accueil que j’ai reçu dès mon arrivée. Je souhaite longue vie au club et remercie tous les bénévoles et partenaires !

 

Nous te remercions et te souhaitons le meilleur pour la suite Roni !


Voir toutes les news
publié par
auteur

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.

TOURNOI SAMEDI 23 MAI 2020

Programme à venir :

Aucun contenu à afficher.

L'affiche du dimanche :

Aucun contenu à afficher.

Boutique Club

Facebook

Pour nous contacter

  usbeaufort@sfr.fr